Les 3 grandes familles de risques

La garantie dommage aux biens

Il existe trois grandes famille de risques. Il y a les dommages subis par l’entreprise. Ça peut être des bâtiments endommagés à la suite d’un dégât des eaux ou d’un incendie par exemple. Pour ce type de risques, Millennium Insurance Leader Souscription parle de garantie dommage aux biens.

L’assurance de responsabilité

Dans la deuxième famille de risques, on retrouve les dommages subis par des tiers. L’entreprise et toutes personnes participants à son exploitation, peuvent être reconnues responsables de dommages causés à des tiers, clients ou fournisseurs. L’entreprise est responsable des dommages provoqués par les biens qu’elle fabriques et qu’elle commercialises, notamment s’ils sont défectueux. Dans ce cas, on parle d’assurance de responsabilité.

L’assurance de personne

La troisième famille concerne tout ce qui est lié au décès, à l’invalidité et à l’incapacité temporaire de travail touchant aussi bien le dirigeant que ses collaborateurs. Dans ce cas, on parle d’assurance de personne et ce type de risque est couvert par des contrats de prévoyance.

Faire la distinction entre les assurances conseillées et celles qui sont obligatoires

Beaucoup de professions sont réglementées, notamment les professionnels du bâtiment avec la garantie décennale. Certaines assurances bien que non obligatoires, sont pourtant indispensables. Certains événements comme un incendie important ou un accident corporel sont des événements difficilement quantifiables dont on ne peut pas mesurer à l’avance les conséquences financières.

Millennium Insurance Leader Souscription vous conseille de prendre contact avec un professionnel de l’assurance pour faire un diagnostic précis de vos besoins. Grâce à cette expertise, vous serez en mesure de connaître les risques que vous pouvez prendre à votre charge comme les risques mineurs.

Vérifier son contrat d’assurance

Millennium Insurance Leader Souscription indique qu’au-delà de la prime, il y a d’autres montants à prendre en considération comme le montant de franchise, les exclusions et les plafonds d’indemnisation. Pensez aussi à mettre à jour vos contrats d’assurances lorsque votre activités évolue.

L’assurance en entreprise : savoir s’assurer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *