Comment fonctionne cette assurance ?

Si un sinistre a eu lieu, l’assuré, le maître d’oeuvre doit faire parvenir a son assurance une lettre assurance dommages ouvrage, comme cela est précisé dans le code des assurances. Une fois l’entreprise d’assurances informée du sinistre grâce à la lettre, celle-ci dispose de 60 jours doit se mettre en relation avec son assuré. Elle doit aussi lui dire quelle est sa décision concernant l’application des garanties précisées dans le contrat.

Dans un deuxième temps, l’assureur va faire une proposition d’un montant pour indemniser son client. Comme l’indique Millennium Insurance Leader Souscription, il faut généralement attendre entre 30 et 90 jours de délai maximal, avant d’obtenir une offre écrite. Autre solution possible : l’indemnité proposée par l’assureur peut être « provisionnelle ». Dans ce cas précis, elle sert a payer les travaux entamés pour régler les dégâts causés. A ce moment-là, l’assureur dispose de 15 jours maximum pour débloquer cette indemnisation, à partir de la date à laquelle il a était averti du sinistre.

Majoration de l’indemnisation

L’indemnité peut être majorée dans deux cas de figures. Le premier cas de figure est le suivant : les délais légaux n’ont pas été respectés. Deuxième cas de figure selon Millennium : Le montant d’indemnisation ne satisfait pas l’assuré. A ce moment là, il peu y avoir majoration de l’offre d’indemnisation.

Dans certains cas l’assureur peut aussi faire un offre d’indemnisation plus tardive. Il faut que le client soit d’accord. Voici les situations qui peuvent expliquer cette demande : Premièrement le sinistre est très important ou l’assureur rencontre des problèmes particuliers. En tout cas, Millennium Insurance Leader Souscription précise bien que cette demande de délais supplémentaire doit être accompagnée du justification claire. Des règles précisent encadre la durée du délais. En effet, celui-ci doit rester inférieur à une période de 35 jours.

Qu’est ce qui est couvert par l’assureur ?

Selon Millennium Insurance Leader Souscription, l’assurance dommages s’applique en cas de défauts de de construction, qui ont pour conséquence de rendre un structure instable.

Tout savoir sur l’assurance dommages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *